Le Blog de Mauricio Espinosa-Barry

L'actualité vue par un citoyen lyonnais

02 novembre 2008

Martine Aubry : le PS dont elle rêve

La motion D à Paris avec Martine Aubry
Vidéo envoyée par changeragauche

Martine Aubry qui défend une motion en vue du Congrès de Reims a évoqué, lors de son meeting parisien jeudi soir à Paris, le parti socialiste dont elle “rêve”, qui “agit” même dans l’opposition et dont la direction serait un “contre gouvernement”. “Je vais parler du parti socialiste tel que je le rêve”, un “parti qui agit car même dans l’opposition on peut agir sur le plan national”, a affirmé la maire de Lille devant quelque 400 militants réunis dans le XXème arrondissement, à une semaine du vote décisif des militants socialistes sur les motions.

La maire de Lille, a énuméré l’organisiation du parti dont elle rêve: “Un secrétariat national et un bureau national aux couleurs de la France et rajeunie”. Pour qu’au lendemain de la désignation du premier secrétaire “Libé titre l’effet Obama”, lance-telle.

Selon elle, le secrétariat national du parti devrait être “totalement mixte, homme-femme, ou chacun sera choisi en fonction de ses compétences et pas de ses appartenances”. Il sera un “contre gouvernement où chacun suit un ministre”. Martine Aubry veut aussi un PS luttant “contre toutes les discriminations” et qui “lance des actions autour des organisations syndicales et des associations”. “Le parti doit ouvrir ses portes et ses fenêtres”, recevoir notamment “les syndicalistes et intellectuels”.

Elle veut aussi construire “la gauche solidaire”. “C’est avec la gauche qu’on veut travailler, pas avec le Modem, qui, quand il faut choisir ne choisit pas”, déclare-t-elle.

Une dynamique pour le changement du PS

Quatre-cent-cinquante maires ont appelé vendredi à soutenir Martine Aubry pour le 75e congrès du PS dans deux semaines, parce qu'elle prône "un Parti socialiste dynamique, volontaire, reconstruit" et "ancré à gauche". Parmi les signataires figurent quelques maires de grandes villes (Caen, Reims, Rouen, Roubaix, Tourcoing), de villes moyennes (Charleville-Mézières, Cherbourg, Creil, Créteil, Poitiers, Vitry-le-François...) et de communes de la banlieue parisienne comme Claude Dilain (Clichy-sous-Bois, Seine-St-Denis).

L'appel affirme que "face à Nicolas Sarkozy et son gouvernement qui ont engagé une politique de destruction des services publics, de rationnement des finances locales et d'étranglement des collectivités territoriales (...), il nous faut un Parti socialiste dynamique, volontaire, reconstruit". Les signataires veulent aussi "un Parti socialiste remettant au coeur de son projet l'action publique, nationale ou territoriale, et ancré à gauche". Ils estiment que "seule la motion conduite par Martine Aubry est porteuse de ce projet ambitieux et progressiste".

Cette motion s'intitule "Changer à gauche pour changer la France".

Posté par mebarry à 16:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire