Le Blog de Mauricio Espinosa-Barry

L'actualité vue par un citoyen lyonnais

23 décembre 2008

Europeana, la bibliothèque européenne en ligne

EuropeanaEuropeana constitue la réponse de l'Union européenne au projet de numérisation de livres de l'américain Google.

De Tristan et Iseult à Roméo et Juliette, de Botticelli et Bosch à Van Gogh et Dali en passant par les enregistrements des oeuvres de Mozart ou de Chopin, sans oublier les images de la chute du mur de Berlin ou du festival de Cannes... Découvrez Europeana, la bibliothèque en ligne qui regroupe à ce jour 2 millions de documents : livres, manuscrits, peintures, cartes, photos, documents audiovisuels...

Au départ, le projet est lancé sous l'appellation de Bibliothèque numérique européenne (BNE ou BNuE). L'objectif de la BNE est de créer un patrimoine culturel européen et transnational, sous forme numérique, accessible depuis Internet et gratuit pour les œuvres libres de droit.

Concrètement, Europeana est une mise en commun des ressources numériques des bibliothèques nationales des 25 États membres. Pour cela, les États s'engagent à numériser leurs contenus actuellement conservés de manière traditionnelle, les rendre accessibles sur le Web et assurer la conservation de ceux-ci sous forme numérique pour les générations futures. Le projet prévoit de faire appel, outre les bibliothèques nationales, aux bibliothèques européennes, aux services d'archivages et aux musées.

Europeana avait dû fermer le 20 novembre, ses serveurs n'étant pas assez puissants pour répondre à l'assaut de visiteurs - quelque 10 millions de clics par heure avaient alors été enregistrés sur le site. Le site présentait même des photos pour les moins curieuses et coquines dans sa page d'acceuil. Le site PCinpact.com source de l'information précise après enquête qu'il s'agit bien, comme pronostiqué, des recherches les plus fréquentes des internautes. Les européens qui sont donc parvenu à utiliser le site avaient des idées bien arrêtées. En travaux pendant trois semaines après avoir été submergée de clics à son lancement, la bibliothèque européenne en ligne Europeana a rouvert ses portes ce mardi  23 décembre, même si sa consultation reste limitée aux heures de pointe. La Commission espère que cette phase de test sera terminée en février 2009, ce qui permettrait "d'ajouter du contenu culturel à Europeana pour la rendre encore plus intéressante".

Disponible dans les langues pratiquées dans l'Union européenne, Europeana propose pour l'heure, un accès à plus de deux millions d'objets culturels numérisés avec un objectif de dix millions d'ici 2010 à aller chercher dans les bibliothèques nationales disséminées en Europe.

 

Le site donne également accès à d’autres fonctionnalités avec "Mon Europeana" qui permet de sauvegarder vos recherches sur un sujet spécifique. Les pages "Communautés" vous invitent à partager, discuter ou blogger autour du contenu d’Europeana. Enfin, vous pouvez voyager dans le temps et remonter jusqu’au XVIème siècle en faisant défiler toute une série de documents à partir de la rubrique intitulée "La ligne temporelle".

Posté par mebarry à 23:49 - Culture - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire